Bird feeders and their effects on bird-window collisions at residential houses
Effets des mangeoires sur les collisions d'oiseaux avec les fenêtres de maisons

Justine A. Kummer, Department of Biological Sciences, University of Alberta
Erin M. Bayne, Department of Biological Sciences, University of Alberta

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-00787-100206

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

Feeding wild birds creates an important link between homeowners and conservation. The effects of bird feeders and year-round feeding on birds have not been well studied, however, particularly in relationship to bird-window collisions. We determined effects of bird feeder presence and placement on bird-window collisions at residential homes. Paired month-long trials in which a feeder was either present or absent for one month and then removed or added for the second month were completed at 55 windows at 43 houses. In each trial, homeowners were asked to search their study window daily for evidence of a bird-window collision. During the study there were 51 collisions when there was no bird feeder and 94 when the feeder was present. The season when each trial was set up was the best individual predictor of bird-window collisions. The largest number of collisions was observed during fall migration and the lowest during the winter months. There were no collisions at 26 of the study windows. High variance was observed in the number of collisions at different houses, indicating that effects of bird feeders are context dependent. Changing the occurrence, timing, and placement of feeders can alter collision rates but is only one of many factors that influence whether a residential house is likely to have a bird window-collision or not.

Résumé

Le fait de nourrir les oiseaux sauvages crée un lien important entre les propriétaires de maisons et la conservation. Toutefois, les effets des mangeoires sur les oiseaux et les effets de nourrir les oiseaux à l'année n'ont pas été approfondis, surtout en ce qui a trait aux collisions d'oiseaux avec les fenêtres. Nous avons déterminé les effets de la présence et de l'emplacement de mangeoires sur les collisions d'oiseaux avec les fenêtres de maisons. Des essais appariés d'une durée d'un mois, au cours desquels une mangeoire était soit présente soit absente pour le mois, puis était soit désinstallée soit installée pour le mois suivant, ont été réalisés à 55 fenêtres de 43 maisons. Lors de chaque essai, nous avons demandé aux propriétaires de vérifier quotidiennement la présence d'un indice de collision d'un oiseau avec la fenêtre à l'étude. Dans le cadre de cette recherche, 51 collisions avec une fenêtre sont survenues lorsqu'il n'y avait pas de mangeoires et 94 lorsqu'une mangeoire était installée. La saison de l'essai s'est révélée être la meilleure variable explicative des collisions d'oiseaux avec les fenêtres. Le plus grand nombre de collisions est survenu au cours de la migration automnale, tandis que le plus faible nombre a été observé durant les mois d'hiver. Aucune collision ne s'est produite à 26 fenêtres à l'étude. Nous avons obtenu une variance élevée du nombre de collisions à différentes maisons et ce résultat indique que les effets des mangeoires sont dépendants du contexte. Il est possible de modifier le moment de l'installation des mangeoires, la période durant laquelle celles-ci sont installées et leur emplacement afin de réduire le taux de collisions, mais cette possibilité ne représente qu'un facteur parmi de nombreux autres qui influent sur le fait qu'une maison sera susceptible d'entrainer des collisions d'oiseaux avec les fenêtres ou non.

Key words

bird feeders; bird mortality; bird-window collisions; buildings; glass

Copyright © 2015 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article  is under a Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0 International License.  You may share and adapt the work for noncommercial purposes provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568