How do farmland bird communities in rural settlements respond to human relocations associated with land subsidence induced by coal mining in China?
De quelle façon les communautés d'oiseaux champêtres en milieu rural réagissent-elles aux relocalisations des résidents consécutives aux affaissements du sol causés par l'extraction du charbon en Chine?

Chunlin Li, School of Resources and Environmental Engineering, Anhui University
Peng Cui, Nanjing Institute of Environmental Sciences, Ministry of Environmental Protection
Sheng Zhou, School of Resources and Environmental Engineering, Anhui University
Sen Yang, School of Resources and Environmental Engineering, Anhui University

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-01164-130106

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

Large-scale underground coal mining has created large-area land subsidence in the North China Plain, resulting in drastic habitat changes for farmland birds. Among others, relocation of local residents due to land subsidence may lead to a reduction in human disturbance, and accompanying vegetation recovery in rural settlements. However, it remains largely unknown how farmland birds respond to these environmental changes. During the summer of 2016 and winter of 2016–2017, we used the line transect method to quantify farmland bird communities in both inhabited and recently abandoned villages in the Huaibei coal mining area in the North China Plain. We hypothesized that bird communities would change in terms of abundance, species diversity, and composition as a response to human relocations. We also explored relative effects of reductions in human disturbance, and accompanying changes in vegetation. Both cover and vertical diversity of vegetation increased following relocations of local residents in abandoned villages. Bird abundance, species richness, and diversity were higher in these villages in both summer and winter. Bird species composition also differed between the two village types in both summer and winter. Compositional differences in bird communities were related to both human disturbance and vegetation structure, but more to the latter. Farmland birds positively responded to lower human disturbance, even though they are well-adapted to the disturbed agricultural environment. However, these temporarily positive effects may disappear in the near future, given the upcoming transition from terrestrial ecosystem into subsidence ponds because of continuing underground coal mining. We should further monitor changes in bird communities, and effects of coal mining at a regional scale, rather than being too optimistic on temporarily positive effects of local disturbance reduction. We provide a small-scale but important case study that may prompt urgent attention to farmland bird communities in large-scale agricultural landscapes in China.

Résumé

Les mines de charbon sous-terraines à grande échelle ont provoqué de vastes affaissements du sol dans la plaine du nord de la Chine, entraînant des changements d'habitat radicaux pour les oiseaux champêtres. Entre autres, la relocalisation des résidents locaux consécutive aux affaissements pourrait amener une réduction du dérangement humain et le rétablissement de la végétation dans les villages ruraux. Toutefois, on en connait encore très peu sur le comportement des oiseaux champêtres face à ces changements environnementaux. Durant l'été 2016 et l'hiver 2016-2017, nous avons quantifié les communautés d'oiseaux champêtres dans les villages habités et les villages récemment abandonnés dans la région minière de Huaibei, dans la plaine du nord de la Chine, au moyen de la méthode des transects. Nous avons supposé que les communautés d'oiseaux changeraient sur le plan de l'abondance, de la diversité et de la composition d'espèces à la suite de la relocalisation des résidents. Nous avons aussi exploré les effets relatifs de la réduction du dérangement humain et les changements en parallèle de la végétation. Tant la couverture que la diversité verticale de la végétation ont augmenté à la suite de la relocalisation des résidents dans les villages abandonnés. L'abondance, la richesse et la diversité spécifique aviaire étaient plus élevées dans ces villages, en été comme en hiver. La composition spécifique aviaire différait aussi entre les deux types de villages en été et en hiver. Les différences dans la composition des communautés aviaires étaient liées au dérangement humain, mais encore plus à la structure de la végétation. Les oiseaux champêtres ont réagi positivement au dérangement humain moins élevé, même s'ils sont pourtant bien adaptés à un environnement agricole perturbé. Cependant, ces effets pour l'instant positifs disparaîtront peut-être dans un proche avenir, puisqu'on anticipe une transition de l'écosystème terrestre vers des étangs créés par les affaissements sachant que l'activité minière sous-terraine pour l'extraction du charbon se poursuit. Nous devrions accorder plus d'attention aux changements des communautés aviaires et aux effets de l'extraction du charbon à l'échelle régionale, plutôt que de trop se réjouir des effets positifs temporaires de la réduction locale du dérangement. Nous présentons une étude de cas à petite échelle mais importante, qui révèle une certaine urgence de porter attention aux communautés d'oiseaux champêtres dans les vastes étendues de paysages agricoles en Chine.

Key words

habitat changes; human disturbance; species diversity; vegetation structure

Copyright © 2018 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article  is under a Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0 International License.  You may share and adapt the work for noncommercial purposes provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568