The persistence of Black-backed Woodpeckers following delayed salvage logging in the Sierra Nevada
Persistance du Pic à dos noir après une coupe de récupération différée dans la Sierra Nevada

Gina L. Tarbill, USDA Forest Service, Pacific Southwest Research Station; Oak Ridge Institute for Science and Education; University of California, Davis
Angela M. White, USDA Forest Service, Pacific Southwest Research Station
Patricia N. Manley, USDA Forest Service, Pacific Southwest Research Station

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-01206-130116

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

The Black-backed Woodpecker (Picoides arcticus) is a snag-associated species that colonizes and utilizes patches of burned forests typically within 10 years of fire. Previous research has indicated that salvage logging, the removal of dead and dying trees from burned forests, has a negative effect on nesting densities of Black-backed Woodpeckers. One strategy proposed to ameliorate the impacts of dead tree removal on Black-backed Woodpeckers is to retain patches, or islands, of dense snags within the salvage matrix, but this approach remains largely untested. Following the Angora fire of South Lake Tahoe, CA several snag islands were retained within the larger salvage prescription to conserve habitat for Black-backed Woodpeckers and other snag-associated species. In this observational study, we evaluate whether these snag islands were effective at maintaining Black-backed Woodpecker populations following logging operations that covered 45% of the burned area. We systematically searched the postfire landscape for Black-backed Woodpecker nests for two years before and after salvage operations and compared nesting densities between logged and unlogged areas. Similar to other studies, we found that nest densities at the stand scale declined significantly in areas that were salvage logged, but Black-backed Woodpeckers did nest in both snag islands and in other peripheral unlogged areas, indicating that this approach may help balance habitat for wildlife with management needs at the scale of the fire. In this study, the removal of dead trees, which is usually implemented in the first two years following fire, did not occur until the fourth year, which may have also contributed to the persistence of Black-backed Woodpeckers postlogging.

Résumé

Le Pic à dos noir (Picoides arcticus), une espèce associée aux chicots, colonise et utilise des îlots de forêts brûlées, généralement dans la décennie suivant un feu. Des recherches antérieures ont montré que la coupe de récupération, qui enlève les arbres morts et mourants des forêts brûlées, avait des effets négatifs sur la densité de Pics à dos noir nicheurs. Une des stratégies proposées pour réduire les impacts de l'enlèvement des arbres morts sur les pics est de conserver des îlots denses de chicots dans la matrice de récupération, mais cette approche n'a pas encore vraiment été testée. À la suite du feu Angora à South Lake Tahoe, en Californie, plusieurs îlots de chicots ont été conservés dans le cadre de la prescription de récupération, afin de conserver de l'habitat pour les Pics à dis noir et les autres espèces associées avec les chicots. Dans la présente étude observationnelle, nous avons évalué si ces îlots de chicots remplissaient leur fonction de maintenir les populations de Pics à dos noir à la suite des opérations de récolte de bois qui ont couvert 45 % de l'aire brûlée. À même le paysage brûlé, nous avons systématiquement cherché des nids de ce pic, 2 ans avant et après les opérations de récupération, et avons comparé la densité de nidification entre les zones récoltées ou non. Similairement à d'autres études, nous avons découvert que la densité de nids à l'échelle du peuplement diminuait significativement dans les secteurs ayant subi une coupe de récupération, mais les Pics à dos noir ont niché dans les îlots de chicots et dans les autres secteurs périphériques non récoltés, ce qui laisse entendre que cette approche pourrait contribuer à équilibrer l'habitat pour la faune ayant des besoins en matière d'aménagement à l'échelle du feu. Dans la présente étude, l'enlèvement des arbres morts, qui s'effectue habituellement dans les deux premières années suivant un feu, ne s'est produit qu'à la quatrième année, ce qui a peut-être aussi contribué à la persistance des Pics à dos noir après coupe.

Key words

Black-backed Woodpecker; postfire; salvage logging; snag island; snag retention

Copyright © 2018 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article  is under a Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0 International License.  You may share and adapt the work for noncommercial purposes provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568