Timing matters: cloud cover and date influence probability of detecting nesting Chimney Swifts (Chaetura pelagica)
Le choix du moment: la couverture nuageuse et la date ont une influence sur la probabilité de détecter les Martinets ramoneurs nicheurs

Elisabeth F. Purves, Bird Studies Canada
C. Myles Falconer
Douglas C. Tozer, Bird Studies Canada
Kristyn Richardson, Bird Studies Canada

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-01339-140108

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

One third of bird species in North America need immediate conservation action. Effective management and recovery actions for species of conservation concern require accurate methods of monitoring species occurrence that limit the incidence of nondetection error (when a species is falsely recorded as absent when it is present). The Chimney Swift (Chaetura pelagica) is experiencing widespread population declines in North America, possibly, in part, because chimneys used for nesting or roosting are being capped or demolished. In particular, the presence of nesting swifts in a chimney can be difficult to determine, and thus, it is important to design survey protocols that limit the incidence of nondetection error. Here, we used data from Bird Studies Canada’s Citizen Science program, Ontario SwiftWatch, and dynamic occupancy models to examine factors influencing the probability of detecting Chimney Swifts at nest sites. We found that the probability of detecting Chimney Swifts at nest chimneys decreased with increasing cloud cover. We also found some support suggesting that detection increased moderately with date over the course of the nesting period (June-July). Based on our findings, we recommend that surveys aiming to identify Chimney Swift nest sites in southern Ontario, Canada should be conducted for at least one hour under clear skies, and as late in the nesting period as possible. The results of this study will inform survey design to reduce the incidence of false negatives during chimney surveys for nest occupancy, and as a result, help reduce Chimney Swift nesting habitat disturbance and loss.

Résumé

Un tiers des espèces d'oiseaux d'Amérique du Nord nécessitent des mesures de conservation immédiates. Des mesures efficaces de gestion et de rétablissement des espèces menacées exigent des méthodes précises de surveillance de l'occurrence des espèces qui limitent l'incidence des erreurs de non-détection (lorsqu'une espèce est faussement enregistrée comme étant absente alors qu'elle est présente). Le Martinet ramoneur (Chaetura pelagica) connaît un déclin généralisé de sa population en Amérique du Nord, peut-être en partie parce que les cheminées utilisées pour la nidification ou le repos sont recouvertes ou démolies. En particulier, la présence de Martinets nicheurs dans une cheminée peut être difficile à déterminer. Il est donc important de concevoir des protocoles de relevé qui limitent l'incidence des erreurs de non-détection. Ici, nous avons utilisé les données du programme de science citoyenne SwiftWatch d'Études d'Oiseaux Canada, Ontario, ainsi que des modèles dynamiques d'occupation pour examiner les facteurs influant sur la probabilité de détecter des Martinets ramoneurs aux sites de nidification. Nous avons constaté que la probabilité de détecter des Martinets ramoneurs près des cheminées utilisées comme nichoir diminuait avec l'augmentation de la couverture nuageuse. Nous avons également trouvé des éléments suggérant que la détection augmentait modérément avec la date durant la période de nidification (juin-juillet). D'après nos résultats, nous recommandons que les relevés visant à identifier les sites de nidification du Martinet ramoneur dans le sud de l'Ontario, au Canada, soient effectués par temps clair, pendant au moins une heure, et aussi tard que possible pendant la période de nidification. Les résultats de cette étude amélioreront la conception des relevés afin de réduire l'incidence des faux négatifs lors des relevés des cheminées pour déterminer l'occupation du nid et, par conséquent, contribueront à réduire les perturbations et la perte de l'habitat de nidification du Martinet ramoneur.

Key words

aerial insectivore; Chaetura pelagica; Chimney Swift; Citizen Science; detection probability; dynamic occupancy model; habitat loss

Copyright © 2019 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article  is under a Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0 International License.  You may share and adapt the work for noncommercial purposes provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568