Use of Large Clear-Cuts by Wilson’s Warbler in an Eastern Canadian Boreal Forest
Utilisation de vastes parterres de coupe totale par la Paruline à calotte noire dans une forêt boréale de l’Est du Canada

André Desrochers, Centre d'étude de la forêt, Université Laval, Canada
Jacinthe Tardif, Centre d'étude de la forêt, Université Laval, Canada
Marc J. Mazerolle, Centre d'étude de la forêt, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-00521-070201

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

Wilson’s Warbler (Cardellina pusilla; WIWA) has been declining for several decades, possibly because of habitat loss. We compared occupancy of territorial males in two habitat types of Québec’s boreal forest, alder (Alnus spp.) scrubland and recent clear-cuts. Singing males occurred in clusters, their occupancy was similar in both habitats, but increased with the amount of alder or clear-cut within 400 m of point-count stations. A despotic distribution of males between habitats appeared unlikely, because there were no differences in morphology between males captured in clear-cuts vs. alder. Those results contrast with the prevailing view, mostly based on western populations, that WIWA are wetland or riparian specialists, and provide the first evidence for a preference for large tracts of habitat in this species. Clear-cuts in the boreal forest may benefit WIWA by supplying alternative nesting habitat. However, the role of clear-cuts as source or sink habitats needs to be addressed with data on reproduction.

Résumé

Les populations de Paruline à calotte noire (Cardellina pusilla; PACN) sont en déclin depuis plusieurs décennies, peut-être en raison de la perte d’habitat. Nous avons comparé le taux d’occupation par des mâles territoriaux dans deux types de milieux de la forêt boréale québécoise, des aulnaies (Alnus spp.) et des coupes totales récentes. Nos résultats indiquent que les mâles chanteurs étaient groupés; le taux d’occupation était similaire dans les deux milieux et augmentait avec la quantité d’aulnes ou de coupes totales présente dans le rayon de 400 m des stations d’écoute. Une distribution despotique des mâles selon les milieux s’est avérée peu probable, parce que la morphologie des mâles capturés dans les aulnaies ne différait pas de celle des mâles capturés dans les coupes totales. Ces résultats ne concordent pas avec les connaissances générales actuelles – principalement fondées sur les populations de l’Ouest –voulant que la PACN soit une spécialiste des milieux humides ou ripariens, et fournissent les premières observations d’une préférence pour de vastes parterres d’habitat chez cette espèce. Les coupes totales en forêt boréale représentent peut-être une alternative comme habitat de nidification pour la PACN. Toutefois, le rôle des coupes totales, à savoir si elles représentent un habitat propice ou une trappe écologique, doit être étudié à l’aide de données sur la reproduction.

Key words

area-sensitivity; Cardellina pusilla; forest management; forest succession; generalized linear mixed model; habitat use; morphology; occupancy modeling; patch size; Quebec; wetlands; Wilson’s Warbler

Copyright © 2012 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article is under a Creative Commons Attribution 4.0 International License. You may share and adapt the work provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568