Use of Occupancy Models to Evaluate Expert Knowledge-based Species-Habitat Relationships
Utilisation de modèles de présence pour évaluer les relations espèces-habitat fondées sur les connaissances d’experts

Monica N. Iglecia, Audubon California, Migratory Birds Program
Jaime A. Collazo, U.S. Geological Survey, North Carolina Cooperative Fish and Wildlife Research Unit
Alexa J. McKerrow, U.S. Geological Survey, Biodiversity and Spatial Information Center, North Carolina State University

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-00551-070205

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

Expert knowledge-based species-habitat relationships are used extensively to guide conservation planning, particularly when data are scarce. Purported relationships describe the initial state of knowledge, but are rarely tested. We assessed support in the data for suitability rankings of vegetation types based on expert knowledge for three terrestrial avian species in the South Atlantic Coastal Plain of the United States. Experts used published studies, natural history, survey data, and field experience to rank vegetation types as optimal, suitable, and marginal. We used single-season occupancy models, coupled with land cover and Breeding Bird Survey data, to examine the hypothesis that patterns of occupancy conformed to species-habitat suitability rankings purported by experts. Purported habitat suitability was validated for two of three species. As predicted for the Eastern Wood-Pewee (Contopus virens) and Brown-headed Nuthatch (Sitta pusilla), occupancy was strongly influenced by vegetation types classified as “optimal habitat” by the species suitability rankings for nuthatches and wood-pewees. Contrary to predictions, Red-headed Woodpecker (Melanerpes erythrocephalus) models that included vegetation types as covariates received similar support by the data as models without vegetation types. For all three species, occupancy was also related to sampling latitude. Our results suggest that covariates representing other habitat requirements might be necessary to model occurrence of generalist species like the woodpecker. The modeling approach described herein provides a means to test expert knowledge-based species-habitat relationships, and hence, help guide conservation planning.

Résumé

Les relations espèces-habitat établies à partir des connaissances d’experts sont largement utilisées pour orienter la planification de la conservation, surtout lorsque les données sont rares. Ces relations présumées représentent les rudiments de la connaissance, mais sont rarement testées. L’adéquation du classement de milieux établi par des experts a été évaluée pour trois espèces de passereaux de la Plaine côtière de l’Atlantique Sud, aux États-Unis. Les experts ont utilisé des données publiées (recherches, histoire naturelle, relevés) et leur expérience sur le terrain afin de classer les milieux selon trois catégories, soit optimaux, adéquats ou marginaux. Nous avons appliqué des modèles de présence, fondés sur une seule saison, à des données d’occupation du sol et de relevés d’oiseaux nicheurs afin d’examiner l’hypothèse voulant que les profils de présence concordent avec le classement de la qualité des milieux présumé par les experts. La qualité présumée des milieux a été validée pour deux des trois espèces. Comme prédit pour le Pioui de l’Est (Contopus virens) et la Sittelle à tête brune (Sitta pusilla), la présence de l’espèce s’est révélée fortement liée aux milieux classés comme « optimaux » pour les sittelles et les piouis. Contrairement aux prédictions pour le Pic à tête rouge (Melanerpes erythrocephalus), les modèles qui incluaient les milieux comme covariables étaient équivalents aux modèles qui ne les incluaient pas. Chez les trois espèces, la présence était aussi corrélée à la latitude de l’échantillonnage. Nos résultats semblent indiquer qu’il serait peut-être nécessaire d’inclure des covariables relatives à d’autres besoins en matière d’habitat afin de modéliser la présence d’espèces généralistes comme le pic. L’approche de modélisation décrite dans cette étude permet de tester les relations espèces-habitat établies d’après les connaissances d’experts et, par conséquent, contribue à orienter la planification de la conservation.

Key words

Breeding Bird Survey; Brown-headed Nuthatch; Eastern Wood-Pewee; expert knowledge; habitat conservation; Red-headed Woodpecker; South Atlantic Coastal Plain

Copyright © 2012 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article is under a Creative Commons Attribution 4.0 International License. You may share and adapt the work provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568