Home range- and colony-scale habitat models for Pinyon Jays in piñon-juniper woodlands of New Mexico, USA
Modèles d'habitat élaborés aux échelles du domaine vital et de la colonie chez le Geai des pinèdes dans les boisés de pins et de genévriers au Nouveau Mexique, États-Unis

Kristine Johnson, Biology Department, University of New Mexico
Teri B. Neville, Biology Department, University of New Mexico
Jacqueline W. Smith, Biology Department, University of New Mexico
Mark W. Horner, Biology Department, University of New Mexico

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-00890-110206

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

Despite the Pinyon Jay’s (Gymnorhinus cyanocephalus) importance as a piñon tree seed disperser and its long-term population declines, piñon-juniper habitat use by Pinyon Jays has been little studied. We created home range- and colony-scale habitat suitability models for Pinyon Jays in piñon-juniper woodlands at Kirtland Air Force Base and White Sands Missile Range, New Mexico, USA. Home range-scale models included mainly Juniper Woodland and Savanna, Piñon-Juniper, and Piñon Woodland vegetation types. Although home range-scale models at the two study sites contained similar vegetation types, we found differences between colony-scale models in habitat use and within-site diversity. Because of topographic and vegetation differences, colony-scale modeling incorporated fewer vegetation types and topographic classes for the White Sands Missile Range Study site than at Kirtland Air Force Base. Predictive colony-scale models overlapped validation colonies by 75.9% and 100% at the two study sites, indicating good model predictability. The large sizes of Pinyon Jay home ranges make year-round, home range-scale habitat management challenging. Habitat conservation focused at more limited spatial, i.e., colony, and temporal scales, revealed by multiscale modeling, could be more feasible and potentially more effective than management at the larger home range scale.

Résumé

Malgré l'importance du Geai des pinèdes (Gymnorhinus cyanocephalus) en tant que vecteur de dispersion de graines du pin pignon et la baisse de longue date de ses effectifs, l'utilisation de l'habitat de pins-genévriers par ce geai a été peu étudiée. Nous avons élaboré des modèles de la qualité de l'habitat aux échelles du domaine vital et de la colonie chez le Geai des pinèdes dans les boisés composés de pins et de genévriers à la Kirtland Air Force Base et au White Sands Missile Range au Nouveau-Mexique, États-Unis. Les modèles à l'échelle du domaine vital incorporaient essentiellement les types de végétation allant des boisés et des savanes dominés par les genévriers, aux boisés mixtes de pins-genévriers et aux pinèdes. Même si les modèles à l'échelle du domaine vital comportaient des types de végétation semblables aux deux sites d'étude, nous avons trouvé des différences entre les modèles à l'échelle de la colonie pour ce qui est de l'utilisation de l'habitat et la diversité à l'intérieur d'un même site. En raison de différences sur le plan de la topographie et de la végétation, la modélisation à l'échelle de la colonie incorporait moins de types de végétation et de classes topographiques pour le site de White Sands comparativement au site de Kirtland. Les prédictions issues des modèles à l'échelle des colonies correspondaient à 75,9 et à 100 % à la localisation des colonies de validation aux deux sites d'étude, ce qui indique une bonne capacité prédictive des modèles. Étant donné les grands domaines vitaux chez ce geai, l'aménagement de l'habitat à cette échelle et à longueur d'année représente un défi de taille. La modélisation multi-échelles révèle que les mesures de conservation de l'habitat fondées sur des échelles temporelle et spatiale plus limitées, c.-à-d. à l'échelle de la colonie dans le cas de cette dernière, seraient plus réalistes et sans doute plus efficaces que l'aménagement à l'échelle plus grande du domaine vital.

Key words

colony; Gymnorhinus cyanocephalus; habitat; home range; model; piñon-juniper; Pinyon Jay; scale

Copyright © 2016 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article  is under a Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0 International License.  You may share and adapt the work for noncommercial purposes provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568