Use of bird carcass removals by urban scavengers to adjust bird-window collision estimates
Incorporation du prélèvement de carcasses d'oiseaux par les charognards urbains dans l'estimation du taux de collision des oiseaux avec les fenêtres

Justine A Kummer, Department of Biological Sciences, University of Alberta
Cameron J Nordell, Department of Biological Sciences, University of Alberta
Taylor M Berry, Department of Biological Sciences, University of Alberta
Colina V Collins, Department of Biological Sciences, University of Alberta
Casandra R.L. Tse, Department of Biological Sciences, University of Alberta
Erin M Bayne, Department of Biological Sciences, University of Alberta

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-00927-110212

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

Carcass removal by scavengers has been identified as one of the largest biases in estimating bird mortality from anthropogenic sources. Only two studies have examined carcass removal by scavengers in an urban environment, and previous estimates of bird-window collision mortality at houses have relied on carcass removal rates from wind turbine studies. We placed a bird carcass and time-lapse camera at 44 houses in Edmonton, Alberta. In total, 166 7-day trials were conducted throughout 2015. Time-to-event (survival) analysis was used to identify covariates that affected removal. The carcass removal rate was determined for use in estimating the number of birds killed from bird-window collisions at houses in Alberta. In total, 67.5% of carcasses were removed. The date the carcass was placed, the year the house was built, and the level of development within 50 m of the house were the covariates that had the largest effect on carcass removal. In calculating our removal rate, the number of detected carcasses in the first 24 hours was adjusted by 1.47 to account for removal by scavengers. Previously collected citizen science data were used to create an estimate of 957,440 bird deaths each year in Alberta as a result of bird-window collisions with houses. This number is based on the most detailed bird-window collision study at houses to date and a carcass removal study conducted in the same area. Similar localized studies across Canada will need to be completed to reduce the biases that exist with the previous bird-window collision mortality estimate for houses in Canada.

Résumé

Le prélèvement de carcasses par les charognards a été identifié comme un des biais les plus importants dans l'estimation de la mortalité d'oiseaux attribuable à des causes d'origine humaine. Seules deux études ont examiné le prélèvement de carcasses par les charognards en milieu urbain, et les estimations précédentes de la mortalité d'oiseaux par collision avec les fenêtres de maisons ont utilisé des taux de prélèvement de carcasses provenant d'études réalisées pour les éoliennes. Nous avons déposé des carcasses d'oiseaux et positionné des caméras à prises de vues par intervalle à 44 maisons à Edmonton, Alberta. En tout, 166 essais de 7 jours ont été effectués en 2015. Une analyse du temps d'apparition de l'événement (survie) a été faite pour déterminer les covariables qui agissent dans le prélèvement de carcasses. Le taux de prélèvement de carcasses a été établi afin d'être subséquemment utilisé dans l'estimation du nombre d'oiseaux morts par collision avec les fenêtres de maisons en Alberta. Nous avons estimé ce taux à 67,5 %. La date de dépôt de la carcasse, l'année de construction de la maison et le degré d'urbanisation dans un rayon de 50 m de la maison étaient les covariables qui avaient le plus d'effets sur le prélèvement de carcasses. Dans notre calcul du taux de prélèvement, le nombre de carcasses détectées dans le premier 24 h a été multiplié par 1,47 pour tenir compte de leur prélèvement par les charognards. Des données précédemment colligées et provenant de programmes auxquels contribuent les citoyens ont été utilisées pour estimer la mortalité d'oiseaux par collision avec les fenêtres de maisons à 957 440 chaque année, en Alberta. Cette estimation est fondée sur l'étude la plus détaillée sur les collisions d'oiseaux avec les fenêtres de maisons à ce jour et sur une étude de prélèvement de carcasses effectuée dans le même secteur. Des études locales similaires devront être effectuées ailleurs au Canada afin de réduire les biais existants dans l'estimation antérieure de la mortalité d'oiseaux par collision avec les fenêtres de maisons au Canada.

Key words

bird mortality; bird-window collisions; carcass removal; scavenger removal; urban scavengers

Copyright © 2016 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article  is under a Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0 International License.  You may share and adapt the work for noncommercial purposes provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568