Autonomous recording units in avian ecological research: current use and future applications
Unités d'enregistrement autonomes en écologie aviaire : utilisations actuelles et futures

Julia Shonfield, University of Alberta
Erin M Bayne, University of Alberta

DOI: http://dx.doi.org/10.5751/ACE-00974-120114

Full Text: HTML   
Download Citation


Abstract

Acoustic surveys are a widely used sampling tool in ecological research and monitoring. They are used to monitor populations and ecosystems and to study various aspects of animal behavior. Autonomous recording units (ARUs) can record sound in most environments and are increasingly used by researchers to conduct acoustic surveys for birds. In this review, we summarize the use of ARUs in avian ecological research and synthesize current knowledge of the benefits and drawbacks of this technology. ARUs enable researchers to do more repeat visits with less time spent in the field, with the added benefits of a permanent record of the data collected and reduced observer bias. They are useful in remote locations and for targeting rare species. ARUs are mostly comparable to human observers in terms of species richness, but in some cases, they detect fewer species and at shorter distances. Drawbacks of ARUs include the cost of equipment, storage of recordings, loss of data if units fail, and potential sampling trade-offs in spatial vs. temporal coverage. ARUs generate large data sets of audio recordings, but advances in automated species recognition and acoustic processing techniques are contributing to make the processing time manageable. Future applications of ARUs include biodiversity monitoring and studying habitat use, animal movement, and various behavioral ecology questions based on vocalization activity. ARUs have the potential to make significant advances in avian ecological research and to be used in more innovative ways than simply as a substitute for a human observer in the field.

Résumé

Les relevés acoustiques sont largement employés comme outil d'échantillonnage pour la recherche et les suivis écologiques. Ils sont utilisés pour suivre les populations et les écosystèmes et étudier le comportement animal sous divers angles. Les unités d'enregistrement autonomes (ARU, pour autonomus recording units) peuvent enregistrer les sons dans la plupart des environnements et sont utilisés de plus en plus souvent par les chercheurs pour effectuer des relevés acoustiques d'oiseaux. Dans la présente revue, nous résumons l'utilisation d'ARU en écologie aviaire et synthétisons les avantages et désavantages connus de cette technologie. Les ARU permettent aux chercheurs de faire plus de visites répétées tout en passant moins de temps sur le terrain, avec l'avantage d'avoir un enregistrement permanent des données récoltées et de réduire le biais associé à l'observateur. Ils sont utiles en milieu éloigné et dans les cas où on cible des espèces rares. Les ARU sont comparables aux observateurs humains pour ce qui est de la richesse spécifique, mais dans certains cas, ils détectent moins d'espèces et à des distances plus courtes. Les désavantages des ARU comprennent le coût de l'équipement, la sauvegarde des enregistrements, la perte de données en cas de défaillance des unités, et le compromis possible à devoir faire sur le plan de la couverture d'échantillonnage (spatiale ou temporelle). Les ARU génèrent une grande quantité d'enregistrements sonores, mais les avancées quant à la reconnaissance automatisée des espèces et aux techniques de traitement acoustique contribuent à réduire le temps de traitement. Les utilisations éventuelles d'ARU comprennent le suivi de la biodiversité, l'étude de l'utilisation de l'habitat, les déplacements animaux et diverses questions en écologie comportementale fondées sur l'activité vocale. Les ARU ont le potentiel de permettre des avancées importantes en écologie aviaire et pourraient être utilisées de façon plus novatrice qu'en tant que simples substituts d'observateurs sur le terrain.

Key words

acoustic surveys; biodiversity monitoring; noninvasive sampling; passive acoustic monitoring; point counts; vocal communication

Copyright © 2017 by the author(s). Published here under license by The Resilience Alliance. This article  is under a Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0 International License.  You may share and adapt the work for noncommercial purposes provided the original author and source are credited, you indicate whether any changes were made, and you include a link to the license.

Avian Conservation and Ecology ISSN: 1712-6568